Benidorm
Tel: 966 889 353

Benidorm

Les plages, les parcs d’attractions, Aqualandia, Mundomar …les choix qu’offre Benidorm pour le divertissement sont infinies


Si vous cherchez à vous détendre, Benidorm et l’Hôtel Mediterráneo sont l’endroit indiqué. Une enclave où le soleil brille et se jeter sur un hamac est tout un luxe. Une enclave où vous et votre famille n’avez qu’à nous laisser vous soigner.

Benidorm est une ville cosmopolite qui regarde vers la mer Méditerranée, qui sent la mer et le sable. C’est une ville ouverte et amusante où on peut distinguer cinq zones principales:

L’ancien village: c’est la partie historique de la ville, entre la rue La Palma, la rue du Doctor Bayona et la Costera del Barc. La plupart des bars et des bistrots de cette zone est destiné à la population locale. L’heure de fermeture habituelle est vers trois heures du matin. La Sal, El Mars et Manhattan sont les bistrots plus visités, idéals pour aller après avoir passé par les bars du centre du village pour prendre des amuse-gueules.

La zone Playa Levante: dans le même Paseo Marítimo de la Playa Levante on trouve les principaux clubs de la ville: Ku Playa, KM et Penelope. Même si l’entrée est gratuite, ils semblent des discothèques et, d’habitude ils restent ouverts jusqu’à plus tard de 4 heures du matin (en été un peu plus). Ce sont les lieux où on va après avoir passé par la zone 9 ou l’ancien village.

La zone Neuf: dans la rue Esperanto et ses alentours on trouve les principaux pubs qui offrent de la musique latine comme la «salsa» et le «merengue»

La zone des macro-discothèques et des aferhours: ils se trouvent tous dans l’Avenue de la Comunidad Valenciana. Sont très connues la KM Discothèque, Penelope Discothèque, Ilusion… On n’y voit pas beaucoup de monde avant 2 heures du matin et elles restent ouvertes jusqu’au lever du jour. Ces discothèques sont très reconnues par la musique techno et électronique qu’elles mettent d’habitude.

La zone Anglaise: c’est une vaste zone nocturne dédiée exclusivement aux goûts des nombreux touristes anglais qui nous visitent. Quand on est là on pourrait croire être au milieu d’une ville britannique quelconque. Celle-ci est une grand zone qui commence aux alentours de notre «Hôtel Mediterráneo» jusqu’à la rue Mallorca. On peut commencer dès midi en buvant des bières et finir au petit matin. Il y a des différents types d’endroits.

Les Fêtes Locales Traditionnelles.

Benidorm est une ville où les fêtes, en général, ont un rôle spécial et très important. Ici on célèbre une foule de festivités d’autres lieux de l’Espagne, el « Rocio », les fêtes de « Asturias »… La raison d’avoir un tel nombre de fêtes c’est pour deux raisons : la première parce que la plupart des résidents de Benidorm ont des différentes origines et ils sont arrivés ici avec ses traditions, en contribuant à enrichir notre culture. La deuxième raison c’est que les fêtes ont un intérêt touristique pour nos visiteurs.

Il faut dire que pour nous, les gens de Benidorm, la Fête Majeure est très importante parce qu’elle est à nous, et seulement à nous. Elle montre notre esprit et notre amour pour notre Vierge.

Les origines de cette fête se trouvent au XVIIIème siècle, où après une tempête une mystérieuse embarcation est apparue sur la plage sans personne dedans, complètement vide. Les gens ont eu peur parce qu’ils croyaient qu’elle avait été abandonnée à sa sort parce qu’un membre de son équipage était atteint de la peste. Ils ont décidé tous ensemble de brûler le bateau, comme ça il n’y aurait plus danger d’être atteints de la maladie et les gens seraient en sécurité. Après quelques jours des enfants qui jouaient avec les cendres ont trouvé une image de la Vierge qui n’avait pas brûlé. C’était un miracle!

On célèbre la fête pendant cinq jours où il y a tout genre d’activités pour tout le monde.

Les traditions.

«La mona». C’est comme un pain douce fait avec de la farine, des œufs, de l’huile, du sucre et du lait, et au-dessus duquel on met un œuf dur. L’habitude c’est de le manger pour Pâques. Traditionnellement, les enfants, avant de le manger cassent l’œuf sur le front d’un compagnon tout en chantant une petite chansonnette qui dit comme ça : « Ací em pica, ací em cou, ací es menja la mona i ací es trenca l’ou ». Qui traduit veut dire : « Ici me pique, ici m’échauffe, ici on mange la mona et ici on casse l’œuf ».

Loading